• <o:p></o:p>
    Le thé est probablement l'une des boissons les plus extraordinaires qui soient. C'est d'ailleurs, après l'eau, la seconde boisson la plus consommée au monde. Entre les thés noirs, verts, blancs, semi-fermentés, fumés, parfumés, compressés, on estime à plus de 3 000 le nombre de variétés de thé. Toutes, sans exception, proviennent de la même plante : le Camellia Sinensis, dont l'origine est chinoise, et non pas indienne, comme on le croit trop souvent.<o:p></o:p>
    Tasses de thé vert<o:p></o:p>
    Le thé est beaucoup moins toxique et beaucoup plus sain pour la santé que le café, mais il faut savoir l'utiliser pour éviter certains désagréments.<o:p></o:p>
    « Avec une saveur amère, le thé aide l'esprit, combat la fatigue, stimule le corps, réduit le poids, stimule la vision. »<o:p></o:p>

    Shen Nong Ben Cao Jing Première matière médicale de la pharmacopée chinoise, 1er siècle, Dynastie des Han.
    <o:p></o:p>


    Les différents types de thé et leur effet bénéfique sur la santé<o:p></o:p>
    Tous les thés sont des Camellia Sinensis. C'est uniquement l'environnement, le terrain, l'altitude, l'époque de la récolte et le mode de transformation qui modifient l'apparence et la qualité du thé. Tous les thés semblent avoir de multiples vertus, notamment, contre le cancer et les maladies cardiaques. <o:p></o:p>

    Le thé vert était réputé comme le plus puissant pour la prévention du cancer. Or, une série d'études récentes montrent que le thé blanc l'est encore plus. <o:p></o:p>
    Connu seulement par les fins amateurs du thé en Europe, le thé blanc est l'un des plus fameux et des plus chers du monde. Les chercheurs pensent que c'est le mode de préparation du thé blanc qui pourrait expliquer la différence d'efficacité. 

    En effet, celui-ci subit peu de manipulations et de transformations après la cueillette pour pouvoir garder au maximum son arôme et ses qualités. Cela fait écho à une autre étude qui a démontré que les thés verts non fermentés, non fumés et non pressés semblaient meilleurs pour la santé.
    Ces préparations traditionnelles détruisent une partie des polyphénols, mais cela n'explique probablement pas tout.<o:p></o:p>

    En l'état actuel des recherches dans le domaine de la santé, il faut retenir que les thés peu transformés sont meilleurs que ceux qui le sont plus fortement, fermentés, semi-fermentés, fumés, comprimés, etc. et que le thé blanc est supérieur au thé vert qui est lui-même supérieur au thé noir.<o:p></o:p>
    Composition du thé<o:p></o:p>
    Dans 100 g de thé vert séché, il y a environ :<o:p></o:p>
    Vitamine C <o:p></o:p>
    300 mg <o:p></o:p>
    Vitamine E <o:p></o:p>
    100 mg <o:p></o:p>
    Vitamine B <o:p></o:p>
    11 mg <o:p></o:p>
    Bétacarotène (Provitamine A) <o:p></o:p>
    15 mg <o:p></o:p>
    Polyphénols (antioxydants) <o:p></o:p>
    35 % <o:p></o:p>
    Chlorophylle <o:p></o:p>
    1 % <o:p></o:p>
    Caféine <o:p></o:p>
    3 % <o:p></o:p>


    Les thés noirs, semi-fermentés ou fumés ont une teneur en vitamines et polyphénols beaucoup plus faible que les thés verts ou les thés blancs qui ont subi peu de transformation. Concernant la vitamine C, qui est fragile à la chaleur, nous pouvons même considérer sa teneur quasiment nulle dans les thés noirs. Nous retrouvons là encore, la notion de Jing qui supporte mal les transformations.<o:p></o:p>


    Selon la diététique chinoise<o:p></o:p>
    En médecine chinoise, on qualifie les saveurs du thé d'amères et sa nature de douce et de fraîche. Ses méridiens destinataires sont le Cœur, le Foie, l'Estomac, la Vessie et le Gros Intestin.<o:p></o:p>
    Le thé a pour fonction de :<o:p></o:p>
    §   Clarifier la tête et les yeux.<o:p></o:p>
    §   Clarifier la Chaleur, éliminer l'agitation.<o:p></o:p>
    §   Dissiper la stagnation d'aliments.<o:p></o:p>
    §   Atténuer les méfaits d'un excès d'alcool.<o:p></o:p>
    §   Favoriser la diurèse (élimination urinaire).<o:p></o:p>
    §   Arrêter la diarrhée.<o:p></o:p>
    §   Dissoudre les mucosités.<o:p></o:p>
    On dit aussi que le thé rend les yeux plus clairs et brillants.<o:p></o:p>
    Le thé est indiqué dans les cas suivants:
    Chaque indication est reliée, dans l'ordre, avec chacune des fonctions précitées.<o:p></o:p>
    §   Céphalée, yeux rouges et douloureux, vision trouble due à un Vent Chaleur, comme par exemple dans le rhume des foins ; hypersomnie, confusion mentale.<o:p></o:p>
    §   Soif, agitation due à une maladie fébrile, due à une Canicule Chaleur.<o:p></o:p>
    §   Nausée, perte d'appétit, éructation fétide, distension et douleur épigastriques et abdominales liées à une stagnation d'aliments, surtout due aux graisses animales et aux huiles végétales.<o:p></o:p>
    §   Tête lourde, céphalée, nausée, dues à un excès d'alcool.<o:p></o:p>
    §   Dysurie, oligurie, urodynie, urines foncées et peu abondantes, strangurie Chaleur due à une Humidité-Chaleur sur la Vessie.<o:p></o:p>
    §   Diarrhée due à une Humidité-Chaleur.<o:p></o:p>
    §   Toux avec mucosités abondantes.<o:p></o:p>
    §   Zona.<o:p></o:p>



    Préparation et utilisation.<o:p></o:p>
    §   Le thé est consommé en infusion.<o:p></o:p>
    §   La consommation moyenne pour bénéficier des propriétés thérapeutiques du thé est de 5 à 10 g par jour.<o:p></o:p>
    §   Pour avoir une action antidiarrhéique, il faut en boire une infusion très concentrée, très amère : 10 g de feuilles de thé mises à bouillir dans 200 ml d'eau bouillante, à feu doux pour obtenir un thé très fort. À boire en 3 à 4 fois sur la journée.<o:p></o:p>
    §   Moudre des feuilles de thé et dissoudre la poudre obtenue dans un thé très fort. Appliquer extérieurement sur le zona 2 à 3 fois par jour.<o:p></o:p>
    §   Boire de 2 ml à 5 ml, 3 à 4 fois par jour d'un thé très fort (faire bouillir à feu doux les feuilles de thé) peut guérir des entérites aiguës ou chroniques.<o:p></o:p>
    §   Pour « décaféiner le thé », il suffit de jeter la première eau d'infusion après deux minutes (trois, si les feuilles sont entières). Vous pouvez alors faire infuser de nouveau votre thé avec une nouvelle eau frémissante et boire comme à l'accoutumée.<o:p></o:p>
    Les effets bénéfiques du thé sur la santé.<o:p></o:p>
    Le thé est un puissant antioxydant...<o:p></o:p>
    De nombreuses recherches récentes un peu partout dans le monde occidental montrent clairement le fantastique potentiel bénéfique du thé sur la santé. Les feuilles de thé contiennent des quantités importantes de certaines substances antioxydantes comme les polyphénols et les flavonoïdes qui agissent contre les radicaux libres et protègent nos cellules des agressions quotidiennes. 
    Cette haute teneur en antioxydants dépasse même celle des légumes et des fruits riches en polyphénols. 

    La revue scientifique Free Radical Research  aux USA publiait dans son numéro de 1999 vol. 30, une étude qui compare l'effet antioxydant de certains aliments.

    On y apprend que 2 tasses de thé équivalent à :<o:p></o:p>
    §   7 verres de jus d'orange.<o:p></o:p>
    §   20 verres de jus de pomme.<o:p></o:p>
    §   6 pommes.<o:p></o:p>
    §   3 ½ verres de jus de cassis.<o:p></o:p>
    §   <o:p> </o:p>
    Une autre étude faite par la Boston Tufts University a mesuré l'effet antioxydant du thé en le comparant à 22 légumes en incluant le brocoli, le maïs, l'oignon, l'ail et les carottes. Le thé est arrivé en tête. Cette recherche a également souligné la capacité supérieure du thé à absorber les radicaux libres. 

    Les radicaux libres sont des substances qui lèsent nos cellules. Or, les scientifiques sont de plus en plus en accord sur le fait que ces lésions seraient à l'origine de certains cancers, de maladies cardio-vasculaires et d'accidents vasculaires cérébraux. Cela expliquerait les très nombreuses observations et recherches faites depuis vingt ans en Chine, au Japon, aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Grande Bretagne, au Canada, etc. qui confirment les vertus thérapeutiques du thé.<o:p></o:p>

    Il est à noter que 85 % des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d'infusion
    Après une simple tasse de thé, l'organisme bénéficie d'une forte activité antioxydante dans les deux ou trois heures qui suivent. Ce pouvoir antioxydant du thé est quatre fois plus puissant que celui de la vitamine C. Un de ces constituants, le Gallate Epigallocatechol-3 EGCG, est, quant à lui, 200 fois supérieur aux vertus antioxydantes de la vitamine E!<o:p></o:p>
    Nous pouvons maintenant dire avec certitude que la consommation régulière de thé diminue le risque de :<o:p></o:p>

    §   Maladies cardiovasculaires <o:p></o:p>
    §   Prévention des infarctus et des thromboses : le thé stimule légèrement le coeur, assouplit les parois des vaisseaux sanguins, aide à éviter l'artériosclérose et empêche la formation de caillots.<o:p></o:p>
    §   Cancers <o:p></o:p>
    §   C'est particulièrement vrai pour ceux qui sont induits par le tabac, poumon, pancréas, bouche, œsophage, larynx, rein, vessie et par le mode alimentaire erroné du monde occidental, côlon, rectum, prostate, sein, ovaire, endomètre.<o:p></o:p>
    §   Accidents vasculaires cérébraux<o:p></o:p>
    §   Le thé a une action anti-thrombotique.<o:p></o:p>
    Les autres propriétés reconnues du thé sont :<o:p></o:p>

    §   L'augmentation rapide de la vigilance.<o:p></o:p>
    §   L'action stimulante sur l'intellect.<o:p></o:p>
    §   La vasodilatation des vaisseaux capillaires.<o:p></o:p>
    §   La réduction du stress oxydatif du tabac.<o:p></o:p>
    §   La réduction du taux de cholestérol mais cette fonction est controversée.<o:p></o:p>
    §   L'action amaigrissante faiblement.<o:p></o:p>
    §   L'action hémostatique  selles sanguinolentes à forte dose.<o:p></o:p>
    §   L'action anti-infectieuse dans les dysenteries - à forte dose.<o:p></o:p>
    §   L'action diurétique.<o:p></o:p>
    Inconvénients et contre-indications du thé<o:p></o:p>

    §   Tous ces effets bénéfiques ne doivent pas nous faire oublier qu'aucun aliment au monde n’est une panacée. <o:p></o:p>
    §   Le thé possède aussi des inconvénients qu'il faut connaître pour éviter ses effets négatifs.<o:p></o:p>
    Selon la médecine chinoise<o:p></o:p>

    « Une longue pratique de boire du thé incorrectement réduit les graisses du corps, cause le froid Vide du Foyer Médian. 
    Boire du thé lors de colères est particulièrement inadéquat et entraîne de l'insomnie ».
    Shou Yang Cong Shu  dans le Traité ancien des méthodes de santé chinoises.
    <o:p></o:p>
    « Bien que le thé ait l'effet de clarifier le cœur et stimuler la vision, il a de nombreux inconvénients. Il ne doit pas être bu excessivement dans n'importe quelle saison de l'année surtout dans le cas où la personne souffrirait d'insomnie ou celle qui est maigre et faible ».
    Sun Zhen Ren Wei Shen Ge Zhu Shi dans le Livre chinois ancien.
    <o:p></o:p>
    En médecine chinoise, le thé est contre-indiqué dans les cas suivants :<o:p></o:p>

    §   Grossesse et allaitement.<o:p></o:p>
    §   Insomnie.<o:p></o:p>
    §   Constipation.<o:p></o:p>
    §   Mictions fréquentes et abondantes, nycturies, émission d'urine plus importante la nuit que le jour dues à un Vide du Yang de la Rate et des Reins. La nature rafraîchissante du thé et son action diurétique doivent nous pousser à la modération, d'autant plus que la personne est frileuse, a les membres froids ou le nez froid, le tout accompagné de fatigabilité.<o:p></o:p>
    De plus, le thé est incompatible avec plusieurs substances médicinales chinoises telles que le fameux ginseng, Radix Panacis Ginseng Ren Shen. Il neutralise ses effets tonifiants, ce qui ridiculise la commercialisation mercantile du thé au ginseng. 
    Les autres incompatibilités sont : Radix Clematidis Chinensis (Wei Ling Xian), Rhizoma Smilacis Glabrae (Tu Fu Ling), Fructus Quisqualis Indicae (Shi Jun Zi), Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling).<o:p></o:p>

    Selon la science contemporaine<o:p></o:p>

    §   Le thé s'oppose à l'assimilation du fer. Il est donc contre-indiqué en cas d'anémie ferriprive. Pour cette raison, il est déconseillé de boire du thé aux repas. Celui-ci sera pris en dehors des phases digestives.<o:p></o:p>
    §   Le thé peut aggraver un ulcère gastrique ou duodénal s'il est pris à jeun sur un ventre vide. De manière générale, en cas d'ulcère, il faut éviter le thé.<o:p></o:p>
    §   Le thé semble s'opposer à certaines substances médicamenteuses et aussi à l'assimilation de certaines protéines. De ce fait, il est déconseillé de prendre du thé à table ou au même moment qu'une prise de médicament.<o:p></o:p>
    §   Par ailleurs, un excès de thé peut induire :
    - des palpitations cardiaques;
    - des céphalées;
    - des acouphènes;
    - une vision trouble.
    <o:p></o:p>
    Les méfaits de la caféine du thé<o:p></o:p>
    La teneur en caféine peut, bien évidemment, varier selon le type de thé. Cependant, en général, on considère qu'il contient 3 % de caféine, soit deux à trois fois moins que le café. Une consommation modérée de caféine de 400 à 450 mg par jour ne semble pas provoquer de troubles chez la plupart des individus. Ceci équivaut approximativement à 10-12 tasses de thé par jour. Malgré cela, certaines personnes sont très sensibles à cette substance. Une petite tasse de thé l'après-midi peut même être l'origine d'une nuit blanche. Pour éviter ou réduire cette sensibilité, il est possible de décaféiner soi-même sa boisson . Voir plus haut, sous Préparation et utilisation.<o:p></o:p>

    Conclusions<o:p></o:p>
    Les bienfaits du thé sont exceptionnels. Ceux-ci sont d'autant plus spectaculaires qu'ils ont été confirmés par la science moderne qui, dans notre société, a plus de valeur que l'expérience de milliers d'années. 
    Nous sommes convaincus que si les scientifiques se penchaient sur la méthode alimentaire chinoise, ils pourraient prouver, avec le même éclat, les bienfaits extraordinaires de la diététique chinoise. 
    Celle-ci offre au peuple chinois la même espérance de vie que les occidentaux, malgré un suivi médical beaucoup plus faible et des conditions de vie très précaires. 
    La sagesse alimentaire chinoise est l'un des plus précieux dons que l'empire du milieu ait fait à l'humanité.<o:p></o:p>

    À propos de l’auteur de nos sources.<o:p></o:p>
    Philippe Sionneau est l'un des enseignants les plus réputés et les plus actifs dans le domaine de la médecine chinoise. Il a publié 19 ouvrages traduits en français, en anglais et en espagnol. Ses travaux ont été plébiscités tant par le public professionnel que par les meilleurs spécialistes. Il anime des formations d'acupuncture, de diététique, de pharmacopée et de médecine interne ainsi que des stages pratiques, diagnostic, pouls, langue, techniques d'acupuncture, cas cliniques… en Europe et, parfois même, au Québec et aux États-Unis.<o:p></o:p>

    http://ekladata.com/7NJlkB16VMtk22Mr1NL055eKtHM.jpg<o:p></o:p>


    Réduire la teneur en caféine du thé vert<o:p></o:p>
    Plus l'infusion du thé est longue, plus la teneur en caféine (ou théine) du thé sera faible. En effet, les tanins (des antioxydants responsables de l’amertume du thé) libérés lors de l’infusion anéantissent l'action des molécules de théine. Conséquence : le thé sera moins fort en caféine, mais il sera également plus amer !<o:p></o:p>


    Renforcer les pouvoirs antioxydants du thé vert<o:p></o:p>
    Plus le thé vert est infusé longtemps, plus ses capacités antioxydantes augmentent. Pour bénéficier pleinement de son pouvoir antioxydant, il est conseillé de le faire infuser entre 8 et 10 minutes. A noter que le thé vert contient deux fois plus d’antioxydants que le thé noir.<o:p></o:p>


    http://ekladata.com/Nq8Qym4bPg9VdHg-jAeHrxv__Ms.jpg<o:p></o:p>

    Thé vert après un repas : à éviter<o:p></o:p>
    Les polyphénols et les tanins présents dans le thé vert empêchent l’absorption du fer par l’organisme. Cela peut être préjudiciable pour des personnes présentant des carences en fer, ou pour les végétariens. Il est donc conseillé d’attendre 1 ou 2 heures après le repas pour consommer le thé.<o:p></o:p>


    Réduire la teneur en caféine du thé vert<o:p></o:p>
    Plus l’infusion du thé est longue, plus la teneur en caféine ou théine sera faible. En effet les tanins des antioxydants responsables de l’amertume du thé libéré lors de l’infusion anéantissent l’action des molécules de théine.<o:p></o:p>
    Conséquence : Le thé sera moins fort en caféine, mais il sera plus amer ! <o:p></o:p>
    http://ekladata.com/-BM652VbYgXIbbBtOYnISrud54Q.jpg<o:p></o:p>

    Renforcer les pouvoirs antioxydants du thé vert<o:p></o:p>
    Plus le thé vert est infusé longtemps, plus ses capacités antioxydantes augmentent. Pour bénéficier pleinement de son pouvoir antioxydant, il est conseillé de le faire infuser entre 8 et 10 minutes. A noter que le thé vert contient deux fois plus d’antioxydants que le thé noir.<o:p></o:p>


    http://ekladata.com/Nq8Qym4bPg9VdHg-jAeHrxv__Ms.jpg<o:p></o:p>



    Thé vert après un repas : à éviter<o:p></o:p>
    Les polyphénols et les tanins présents dans le thé vert empêchent l’absorption du fer par l’organisme. Cela peut être préjudiciable pour des personnes présentant des carences en fer, ou pour les végétariens. Il est donc conseillé d’attendre 1 ou 2 heures après le repas pour consommer le thé.

    <o:p></o:p>
    http://ekladata.com/gZQCiSQCI_MzHoTA_lIIC6Z2XBE.jpg<o:p></o:p>

    Le thé est utilisé depuis l’Antiquité pour guérir certains maux. Il voit aujourd’hui ses vertus confirmées par des études scientifiques. Focus sur ses atouts santé.

    <o:p></o:p>
    http://ekladata.com/h_1MLuJp-45AWsK8hm7vzrqE3LQ.jpg<o:p></o:p>
    Excitant léger...<o:p></o:p>
    La feuille de thé contient un alcaloïde appelé "théine". Il s’agit de la "caféine" que l’on retrouve dans le café, le cola et le maté. La théine, absorbée en petite quantité, participe à la stimulation des systèmes nerveux et cardiovasculaire. Une tasse de 200 ml contient en moyenne 40 mg de cet excitant, alors que le café instantané en contient 64 mg, et le café-filtre jusqu’à 150 mg ! Le thé noir ordinaire et le thé vert en contiennent deux à trois fois moins que le café. Mais la variété des thés est si importante qu’il vaut mieux vous fier à vos réactions… En cas de forte sensibilité aux excitants, pratiquez toujours une première infusion. La caféine étant très soluble dans l’eau, il suffit d’infuser brièvement une première fois votre thé pour libérer sa théine.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/v8QI0hybkNu2hiGPwNeiGD78llM.jpg<o:p></o:p>
    Riche en vitamines<o:p></o:p>
    Après cette première infusion, 10 à 20 secondes, jetez l’eau en retenant les feuilles. Infusez ensuite ces feuilles à votre goût. Évitez tant que possible les thés sans théine ou encore du thé "décaféiné", peu agréable au palais. Le thé, et principalement le thé vert, est riche en vitamines (A, C, B, E, PP). Quatre à cinq tasses par jour couvrent 10 % de nos besoins quotidiens en vitamines.<o:p></o:p>

    http://ekladata.com/BI9UhOD4UGUsmRjEr9icuq57wr4.jpg<o:p></o:p>

    Côté sels minéraux, il renferme du calcium, du potassium et du magnésium, mais également du fluor (0,3 g par tasse), en quantité suffisante pour prévenir les caries, en en consommant seulement une tasse par jour…<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/Q4z_HUn0wP7dHI6CLcc7ZUGHg4c.jpg<o:p></o:p>

    Multiples vertus<o:p></o:p>
    Le thé contient aussi de la théophylline, utilisée contre l’asthme, de la théobromine qui stimule le système nerveux et a des vertus diurétiques, des huiles essentielles, des carotènes et des oligoéléments. Les tanins du thé constituent un type de flavonoïdes qui lui donnent ses arômes, ses propriétés astringentes et son goût amer, en plus de ses propriétés antioxydantes. <o:p></o:p>
    http://ekladata.com/6cCtL4AFlt-9X4JebBw_F92pTwY.jpg<o:p></o:p>

    Le thé noir en particulier contient des rubigines, un flavonoïde complexe qui se développe lorsque les feuilles de thé fermentent et deviennent noires. Les flavonoïdes ont soulevé l’enthousiasme des chercheurs car ils sont capables de désactiver les radicaux libres susceptibles d’être à l’origine de problèmes de santé chroniques notamment cardiovasculaires.<o:p></o:p>

    http://ekladata.com/dE6cvEyYV_lBI4scEeO7uoaYoas.jpg<o:p></o:p>

    http://ekladata.com/_7LEDmb1tW7TgVf7q_wA33djKPE.jpg<o:p></o:p>

    Aphte, mal de gorge, verrue…  Antibactérienne, l’huile essentielle d’arbre à thé (Tea Tree) soigne un grand nombre de maux. Mode d'emploi de cette huile miraculeuse disponible en pharmacies, parapharmacies et dans les magasins bio.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/6WeWt0l8C51dKnXY3CjsA0O6Q9A.jpg<o:p></o:p>
    Fini les aphtes !<o:p></o:p>
    Les aphtes sont souvent douloureuses. Quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé et le tour est joué ! Ses propriétés antibactériennes et anti parasitaires désintègrent le microbe en quelques jours.
    En pratique : Verser 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé et 4 gouttes d’huile d’olive sur un coton. En massant légèrement, appliquer le coton sur l'aphte. Renouveler 2 fois par jour jusqu’à guérison.
    Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    A noter : Ce remède peut aussi être utilisé en cas de mycoses de la bouche.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/EZRkIN2qUrTee3_wjD_Neq50bJA.jpg<o:p></o:p>
    Soigner un mal de gorge<o:p></o:p>
    Vous avez la gorge irritée et douloureuse ?  Ne tardez pas, utilisez de l’huile essentielle d'arbre à thé.  Elle n’a peut-être pas un goût agréable, mais en gargarisme elle peut désintégrer les bactéries responsables de l’infection.
    En pratique : Mélanger 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre  à thé (ou meleuluca) dans un peu de miel. Utiliser en gargarisme pendant 1 minute 3 fois par jour et cracher.
    Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/W3QR8DwE-0pKTbMHdruvWTzwiI0.jpg<o:p></o:p>
    Soigner les mycoses<o:p></o:p>
    Les mycoses cutanées c’est la panacée ! Non seulement ce n’est pas esthétique mais en plus, elles brûlent et démangent. Rassurez-vous, l’huile essentielle d’arbre à thé est un véritable concentré anti bactérien qui tue les microbes en quelques gouttes.
    En pratique : Choisir une crème qui contient au moins 5 % d’huile essentielle d’arbre à thé (ou melaleuca) disponible en pharmacie. L’appliquer sur la mycose 2 fois par jour jusqu’à disparition.<o:p></o:p>
    Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/seRh-66Kta2wUe40MCf_9txR_Lw.jpg<o:p></o:p>

    Pour tuer une verrue !<o:p></o:p>
    Le frottement des vêtements et l’humidité favorisent souvent l’apparition de verrues. Mais pas de panique ! En désintégrant la bactérie grâce à ses effets antiparasitaires, l’huile essentielle d’arbre à thé peut les faire disparaître et éviter la propagation.
    En pratique : Mettre 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé sur un coton et frotter sur la verrue. Renouveler l’opération une à deux fois par jour jusqu’à disparition de la verrue.
    Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/Z3gVGulAETZg0QON3ykJiAlK-nM.jpg<o:p></o:p>
    Pour éviter une rage de dent<o:p></o:p>
    Si une  carie se forme, c’est parce que le tissu dentaire s’est dégradé. L’important est de minimiser rapidement sa propagation pour éviter une rage de dent. Grâce à ses propriétés antibactériennes, l’huile essentielle d’arbre à thé peut éliminer les microbes et restaurer la flore buccale.
    En pratique : Mélanger 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans une huile végétale. Garder en bouche pendant 1 minute, 3 fois par jour puis cracher.
    Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/3dfvjQU0TgNTMYwyPLTgjtU4-ns.jpg<o:p></o:p>

    Retrouver une haleine fraîche<o:p></o:p>
    Le problème avec la mauvaise haleine c’est qu’on s’en rend compte le plus souvent après une réflexion. Pour éviter ce genre de mésaventure, on peut utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé en complément de son dentifrice pour une haleine garantie 100% fraîche.<o:p></o:p>
    En pratique : Sur une brosse à dent, déposer 1 goutte d’huile essentielle d’arbre à thé et y ajouter du dentifrice. Se brosser les dents avec.
    Attention : Si votre mauvaise haleine persiste, consulter votre médecin pour définir sa cause.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/vgRWVieR30r82pkxzfK0YFijvpc.jpg<o:p></o:p>

    Un massage contre les infections urinaires<o:p></o:p>
    Une infection urinaire est le résultat d’un microbe qui infecte les voies urinaires. Comme elle est anti bactérienne, l'huile essentielle d’arbre à thé peut, en complément d’un traitement médicamenteux classique, soulager les symptômes rapidement.<o:p></o:p>
    En pratique : En plus d’un traitement oral classique. Diluer 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans une demi-cuillère à café d’huile végétale. Verser le tout dans le creux de la main et masser le bas ventre doucement pour faire pénétrer. Renouveler 3 fois par jour pendant 5 jours.<o:p></o:p>
    Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.<o:p></o:p>
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/H-yqGM89EABVG4p5OVeRXNwdCms.jpg<o:p></o:p>

    Pour assainir la bouche<o:p></o:p>
    Des gencives rouges et douloureuses sont souvent le résultat d’une accumulation de microbes et de saletés au niveau de la bouche. Grâce aux vertus antibactériennes de l’huile essentielle d’arbre à thé, la muqueuse est assainie et la douleur est soulagée.
    En pratique : Verser 1 goutte d’ huile essentielle d’arbre à thé sur un coton tige. L’appliquer localement 2 fois par jour jusqu’à amélioration.
    Attention : Si votre infection perdure toujours au bout de 4 à 6 jours, consultez  votre médecin pour vérifier qu’elle n’est pas causée par une maladie plus grave.
    Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.<o:p></o:p>
    http://ekladata.com/W1lF7x1wcQsBvwHE5mZjXq4t9uc.jpg<o:p></o:p>

    Sources<o:p></o:p>
    La pharmacie familiale, Christine Cieur Tranquard,  Edisud, 2009<o:p></o:p>
    Phytothérapie, la santé par les plantes, Reader’s digest, Equipe des enseignants du DUMENANT phytothérapie, faculté de médecine de Paris XIII.<o:p></o:p>


    https://resources.blogblog.com/img/icon18_wrench_allbkg.png<o:p></o:p>
    Qui êtes-vous ?<o:p></o:p>
    a photo<o:p></o:p>
    Pierre Marchesseau <o:p></o:p>
    Chef de cuisine haut de gamme, prof de cuisine j'aime créer des choses, former des jeunes et partager mon amour pour la cuisine. je suis un fan d'internet puisque j'ai 11 blog et 4 sites dont un site vidéo. J' ai écrit de nombreux livres de cuisine, plus de 125.<o:p></o:p>

    Ma vie est celle d'un glob trotter qui parcourt le monde pour le plaisir de découvrir ce que je ne connais pas. Je suis un ours et je n'aime la compagnie que pour avancer dans le chemin que je me suis traçé.<o:p></o:p>

    Ma vie c'est désormais notre école de cuisine pour malades divers afin d'améliorer leur quotidien nutritif. Au plaisir de vous lire sur mes sites...<o:p></o:p>
    Pierre Marchesseau<o:p></o:p>
    https://resources.blogblog.com/img/icon18_wrench_allbkg.png Ma bio, mon cv n’appartiennent qu’à moi, ma famille, mes proches et quelques personnes avec qui j’ai justement envie de les partager pour qu’elle s’en serve et continue ce que j’ai initié.<o:p></o:p>
    Je sais moi avec qui j’aimerai partagé ce savoir que j’ai acquis au cours de ces longues années. J’espère que cette personne saura lire à travers la vitre et les lignes. Je l’attends depuis longtemps sans savoir qui elle est. Il nous restera beaucoup à faire pour mettre tout ceci en ordre. Heureusement des milliers d’articles sont déjà prêts il lui suffira de les apprendre. Rien que www.recettes-et-terroirs.compossède 39800 recettes plus tout le reste alors bon courage à l’heureux élu !!! Mais le plus passionant restera mes textes, mes livres, mes applis et tout ce monde parfois imaginaire qui m’accompagne comme dans les dîners de Médan !!!<o:p></o:p>
    Sources: http://www.passeportsante.net/fr/solutions/plantessupplements/articleinteret.aspx?doc=the_sionneau_p_ps. Encore une recherche qui nous a pris du temps pour avoir des informations qu’il nous a fallu vérifier. 50% de nos recherches sont parties à la poubelle après vérification. Faites donc attention à ce que vous lisez toutes les bonnes vérités ne sont peut-être pas toutes bonnes à prendre, même les nôtres.<o:p></o:p>
    Publié par Pierre Marchesseau à 04:57 <o:p></o:p>




    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • Préparation : 20 minutes<o:p></o:p>
    Cuisson : 35 minutes<o:p></o:p>
    Temps  Total : 55 minutes<o:p></o:p>
    Recette pour 6 personnes<o:p></o:p>





    Ingrédients<o:p></o:p>
    ·       1 kg de pommes de terre rattes,<o:p></o:p>
    ·       250 grammes de beurre bien froid,<o:p></o:p>
    ·       25 cl de crème liquide,<o:p></o:p>
    ·       Gros sel<o:p></o:p>
    ·       Poivre blanc au moulin.<o:p></o:p>

    1.     Réalisation de la Purée de rattes<o:p></o:p>
    2.     Laver les pommes de terre sans les éplucher.<o:p></o:p>
    3.     Prendre une casserole remplie de deux litres d’eau froide additionnée d’une cuillerée à soupe de gros sel.<o:p></o:p>
    4.     Y faire cuire les pommes de terre à couvert pendant 25 minutes environ. <o:p></o:p>
    5.     Pour vérifier la cuisson, planter un couteau dans les pommes de terre.<o:p></o:p>
    6.     La lame doit ressortir facilement aisément. <o:p></o:p>
    7.     Couper le beurre en petits dés.<o:p></o:p>
    8.     Les  maintenir au réfrigérateur.<o:p></o:p>
    9.     Dès que les pommes de terre sont cuites, les égoutter. <o:p></o:p>
    10.   Les peler encore tièdes. <o:p></o:p>
    11.   Les passer au moulin à légumes équipé de la grille la plus fine, au-dessus d’une grande casserole.  Faire légèrement dessécher la purée en la remuant vigoureusement avec une spatule en bois en chauffant à feu moyen pendant 5 minutes environ.<o:p></o:p>
    12.   Pendant ce temps, passer une petite casserole sous l’eau, la vider sans l’essuyer. <o:p></o:p>
    13.   Puis y faire chauffer la crème.<o:p></o:p>
    14.   A feu doux, incorporer petit à petit aux pommes de terre le beurre très froid, bien dur, et coupé en morceaux, en remuant énergiquement la préparation afin de la rendre lisse et onctueuse.<o:p></o:p>
    15.   Toujours à feu doux, ajouter la crème tiédie, en petit filet, toujours en mélangeant énergiquement jusqu’à ce qu’il soit entièrement absorbé. <o:p></o:p>
    16.   Goûter, saler et poivrer.<o:p></o:p>
    17.   Pour rendre la purée encore plus fine et légère, vous pouvez la passer à travers un tamis à toile très fine.<o:p></o:p>
    18.   On peut remplacer les pommes de terre rattes par de la charlotte, d’autres rattes, mais respecter les proportions et utiliser l’huile de coude, rien que l’huile de coude.<o:p></o:p>


    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • <o:p></o:p>

    Ingrédients pour la recette de queue de bœuf : <o:p></o:p>
    Pour 4-5 personnes <o:p></o:p>
    1 queue de boeuf, <o:p></o:p>
    500 grammes de tomates pelées, <o:p></o:p>
    1 oignon jaune,       <o:p></o:p>
    3 gousses d’ail en chemise, <o:p></o:p>
    1 bouquet garni, <o:p></o:p>
    1 branche de céleri, <o:p></o:p>
    10 cl d’huile d’olive, <o:p></o:p>
    1 carotte.<o:p></o:p>
    1 cuillère à soupe de Gros sel, <o:p></o:p>
    2 pincées de poivre noir moulu, <o:p></o:p>

    Accompagnement: <o:p></o:p>
    3 carottes moyennes,<o:p></o:p>
    20 grammes de beurre, <o:p></o:p>
    10 feuilles de roquette.<o:p></o:p>
    Préparation :  25 minutes <o:p></o:p>
    Cuisson : 6 à 7 heures<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>

    Préparation: <o:p></o:p>
    Faire préchauffer le four à 120°. <o:p></o:p>
    Dorer la viande de chaque côté avec un filet d’huile d’olive dans une cocotte. <o:p></o:p>
    Réserver. <o:p></o:p>
    Dorer ensuite l’oignon coupé grossièrement. Remettre la viande, le reste de la garniture aromatique comprenant carotte et céleri coupés grossièrement, le bouquet garni, les tomates et versez l’eau à niveau.<o:p></o:p>
    Cuisson : <o:p></o:p>
    La viande doit cuire à petits bouillons pendant 5 à 6 heures. <o:p></o:p>
    Il faut surveiller et reverser de temps à autre de l’eau, pour remettre à niveau et couvrir donc entièrement la viande.<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>

    Avant de servir :   <o:p></o:p>
    Détacher entièrement la viande des os en éliminant les parties gélatineuses. <o:p></o:p>
    Remettre la viande détachée dans la cocotte, avec un fond de sauce et maintenir au chaud. <o:p></o:p>
    Filtrer le jus. <o:p></o:p>
    Prendre la quantité désirée.<o:p></o:p>
    Laisser réduire.<o:p></o:p>
    On peut épaissir la sauce avec 1 cuillère à soupe de maïzena. <o:p></o:p>
    Eplucher les carottes.<o:p></o:p>
    Les faire revenir dans un peu de beurre. <o:p></o:p>
    Mouiller avec un peu de bouillon de cuisson. Laisser cuire à couvert une dizaine de minutes. Les carottes doivent rester légèrement croquantes.<o:p></o:p>


    Partager via Gmail

    votre commentaire



  • <o:p></o:p>
    Ingrédients pour 2 personnes<o:p></o:p>
    1 melon bien mûr,
    6 fines tranches de jambon de Parme,
    10 cl de Porto blanc,
    40 grammes de cassonade blonde,
    Framboises et feuilles de verveine pour la décoration.<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>
    Préparation de la recette de Melon au Jambon de Parme <o:p></o:p>
    Faire chauffer le porto et cassonade.<o:p></o:p>
    Le porter à ébullition et laisser réduire jusqu’à l’obtention d’un sirop. <o:p></o:p>
    Ne pas laisser trop cuire sinon cela sera trop épais.<o:p></o:p>
    Enlever du feu.<o:p></o:p>
    Laisser tiédir.
    Eplucher le melon, le couper en 2.
    Déposer la face tranchée sur la planche et le découper en tranches fines d’environ 5 mm.
    Déposer les tranches de melon en cercle en les faisant chevaucher. Terminer en plaçant 2 tranches verticalement dans le centre.
    Déposer le jambon de Parme chiffonné au centre.
    Garnir de framboises et feuilles de verveine ou de n’importe quels fruits rouges au choix.
    Verser un peu de caramel de Porto autour du melon et le reste dans une pipette.<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>
    <o:p></o:p>
    <o:p></o:p>


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire