• La cuisine du placard mexicaine




    Le jour des innocents, dit le jour de Monsieur Gilles

    "Inocente palomita que te dejaste engañar, sabiendo que este día, nada se puede creer."
    Le 28 décembre au Mexique, jour des innocents, est l'équivalent du 1er avril en France.
    Les journaux se déchaînent et publient des pages entières de fausses nouvelles : un politicien de gauche crée une ligne de sacs de voyage de luxe en collaboration avec Louis Vuitton, une vidéo porno des jumelles Bush est découverte sur internet...
    L'année dernière, je vous avais fait gober des vers de terre.





    Cette année, c'était au tour des cerises sans noyau.
    Certains d'entre vous l'avaient deviné. L'intégralité du billet
    publié hier était bel et bien un canular : ces cerises-là ne sont pas le fruit d'une manipulation génétique, mais tout simplement une création photoshop !

    Sans noyau, plus de pépin !

    Désormais, vous n'aurez plus jamais peur de vous briser une dent en mangeant un clafoutis !
    Une équipe de chercheurs mexicains vient en effet de mettre au point une toute nouvelle variété de cerises, croquantes, très parfumées, et surtout... sans noyau.


    Issues d'un croisement entre le kiwi et la cerise burlat, ces cerises, poétiquement baptisées KC439, ont troqué leur noyau contre une myriade de minuscules graines, indétectables sous la dent. 
    Depuis quelques jours, on les trouve de plus en plus facilement sur les étals mexicains. Si vous vivez en Europe, patientez encore un peu : leur exportation est prévue dès l'année prochaine.


    Hyperglycémie
    De nombreux desserts viennent clore le repas de Noël en beauté : des fruits secs, des peladillas (dragées), des cocadas (bonbons à la noix de coco), du turrón, et bien sûr, des tamales. Ces caramels aux noix et aux dattes, riches et sucrés, seraient également parfaits.
    Cette recette, créée par Estela Romo, est extraite du livre de Diana Kennedy : "My Mexico : a culinary odissey".
    Je n'ai modifié que la présentation : 

    Estela Romo façonne ces caramels en forme de rouleaux de 4 cm de diamètre, qu'elle détaille ensuite en petites bouchées ; j'ai pour la part préféré réaliser des petits rochers, à l'aide de deux petites cuillères.

    Je ne suis pas particulièrement fana des bonbons et des desserts trop sucrés. Mais là, j'avoue avoir été absolument conquise : le goût du lait caramélisé, mêlé à celui des dattes et des noix, est à tomber par terre !



    Dulces de nuez y dátil ou caramels aux noix et aux dattes


    Ingrédients pour la Recette de Dulces de nuez y dátil 
    Recette pour 20 à 30 caramels.
    Leur nombre dépend de la taille que vous leur donnerez
    - 500 ml de lait entier
    - 300 grammes de sucre en poudre,
    - 340 grammes de dattes, poids sans noyaux,
    - 450 grammes de noix.


    Réalisation de la Recette de Dulces de nuez y dátil 
    - Faîtes chauffer le lait avec le sucre, à feu doux et à découvert, jusqu'à ce qu'il réduise et épaississe. 

    - Emincez grossièrement les dattes et les noix. 
    - Vérifiez la température du lait avec un thermomètre à sucre : elle doit atteindre 120°C. 
    - Incorporez les dattes au lait caramélisé et poursuivez la cuisson pendant 2 minutes. 
    - Eteignez le feu, versez les noix et mélangez bien. 
    - Les noix doivent être entièrement recouvertes de caramel. 
    - Laissez tiédir, puis formez des petites bouchées à l'aide de deux petites cuillères, et déposez-les sur un papier cuisson siliconé ou sulfurisé. 
    - Laissez refroidir, et dégustez !
    -Vous pouvez, si vous le souhaitez, servir ces caramels dans des petites caissettes en papier.
    - Ils se conservent plusieurs mois enfermés dans un récipient hermétique et placés dans un endroit frais et sec.


    Morue !

    Lors du réveillon de Noël au Mexique, vous ne trouvez dans votre assiette ni fruits de mer, ni foie gras, ni bûche. 
    En revanche, il y a de grandes chances que l'on vous serve une dinde farcie, et surtout de la... morue !



    Ca semble étrange, mais c'est comme ça : ici, le plat le plus apprécié à Noël c'est la morue à la biscayenne
    Un plat d'origine basque qui a, pour l'occasion, subi quelques modifications puisqu'on y ajoute des pommes de terre, des olives, et parfois des amandes.



    Bacalao a la vizcaína ou morue à la biscayenne

    Recette pour 6 personnes 
    - 1,5 kg de morue salée,
    - 2kg de tomates ou des tomates pelées en conserve,
    - 1 oignon,
    - 8 gousses d'ail,
    - 3 feuilles de laurier,
    - 250 grammes d'olives vertes dénoyautées,
    - 8 poivrons (rouges, verts, jaunes, bleus...,
    - 150 grammes de piments güeros , piments jaunes doux ou jalapeños à l'escabèche,
    - 500 grammes de pommes de terre à chair ferme,
    - 200 ml d'huile d'olive.


    Réalisation de la recette de Bacalao a la vizcaína
    La veille : 

    Placez la morue dans un plat et recouvrez-la d’eau froide. 
    - Laissez-la dessaler pendant 12 à 24h, en changeant l’eau au moins trois fois.


    Le jour même 
    Egouttez la morue et plongez-la dans une casserole d’eau bouillante. 
    - Faîtes-la pocher pendant 10 minutes, peau tournée vers le haut puis égouttez-la soigneusement.
    - Retirez la peau et les arêtes et émiettez-la. 
    - Réservez.
    - Epluchez les pommes de terre et détaillez-les en petits dés. 
    - Faîtes-les cuire à l'eau ou à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement tendres. 
    - Réservez.
    - Epluchez l'oignon et l'ail et émincez-les finement. 
    - Détaillez les poivrons en petits dés. 
    - Mondez les tomates et concassez-les. 
    - Versez l'huile d'olive dans une sauteuse et faîtes-y suer l'oignon pendant quelques minutes. 
    - Ajoutez l'ail, puis les poivrons. 
    - Poursuivez la cuisson pendant quelques minutes, puis ajoutez les tomates et le laurier. 
    - Couvrez et laissez mijoter pendant une vingtaine de minutes. 
    - Ajoutez les olives vertes coupées en quatre, la moitié des piments, moins si vous supportez difficilement le piquant, puis la morue émiettée. 
    - Poursuivez la cuisson pendant une quinzaine de minutes, à découvert. 
    - Ajoutez les pommes de terre, poursuivez la cuisson pendant 5 minutes et servez. 
    - Présentez le reste des piments à part.

    D'autres recettes à déguster lors d'une posada, du réveillon de Noël ou du jour de l'an :





    Quel est le point commun entre la vanille, le chocolat, l'avocat et la dinde ? Ils sont tous originaires du Mexique !
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :