• <o:p></o:p>


    Gâteau à la citrouille
    <o:p></o:p>

    Temps de préparation : 30 minutes<o:p></o:p>
    Temps de cuisson : 45 minutes<o:p></o:p>
    Nombre de personnes : 8<o:p></o:p>
    Difficulté : Moyen<o:p></o:p>
    Plat : Desserts<o:p></o:p>

    Ingrédients pour la Recette de Gâteau à la citrouille<o:p></o:p>
    500 grammes de citrouille ou de potimarron,<o:p></o:p>
    60 grammes de beurre à 41%,<o:p></o:p>
    4 cuillères à soupe de farine tamisé,<o:p></o:p>
    60 grammes de sucre en poudre,<o:p></o:p>
    1 cuillère de Rhum ambré,<o:p></o:p>
    100 grammes de raisins sec,<o:p></o:p>
    4 ½ œufs moyens,<o:p></o:p>
    Cannelle 3 grammes.<o:p></o:p>
                           <o:p></o:p>
    Préparation pour la Recette de Gâteau à la citrouille<o:p></o:p>
    Couper la citrouille en cubes.<o:p></o:p>
    La faire cuire dans de l'eau, pendant 20 minutes à la cocotte minute.
    Faire gonfler les raisins secs dans le rhum, mélangé à une cuillère d'eau chaude.
    Prendre un saladier.
    <o:p></o:p>
    Mélanger les 4 ½ oeufs, le beurre fondu, la farine, le sucre et la cannelle.
    Ajoutez délicatement la citrouille, les raisins et le rhum ambré.
    Mettre le tout dans un moule à manquer pour faire cuire au four.
    <o:p></o:p>
    Cuire à 190°C pendant 45 minutes<o:p></o:p>




    Partager via Gmail

    votre commentaire




  • Risotto à la citrouille<o:p></o:p>

    Temps de préparation : 5 minutes<o:p></o:p>
    Temps de cuisson : 25 minutes<o:p></o:p>
    Nombre de personnes : 4<o:p></o:p>
    Difficulté : Moyen<o:p></o:p>
    Plat : Entrées<o:p></o:p>

    Ingrédients pour la Recette de Risotto à la citrouille<o:p></o:p>
    600 grammes de citrouille, <o:p></o:p>
    80 grammes de beurre, <o:p></o:p>
    1 oignon jaune, <o:p></o:p>
    250 grammes de riz, <o:p></o:p>
    3/4 de litre de bouillon, <o:p></o:p>
    100 grammes de gruyère râpé, <o:p></o:p>
    4 branches de persil, <o:p></o:p>
    Sel fin de cuisine, <o:p></o:p>
    Poivre blanc moulu.<o:p></o:p>

    Préparation de la Recette de Risotto à la citrouille<o:p></o:p>
    Couper la citrouille en petits dés. <o:p></o:p>
    Faire fondre 50 grammes de beurre dans une cocotte.<o:p></o:p>
    Y faire blondir l'oignon finement haché. <o:p></o:p>
    Ajouter la citrouille. <o:p></o:p>
    Faire revenir de tous les côtés 5 minutes. <o:p></o:p>
    Saler et poivrer.<o:p></o:p>
    Mouiller d'un verre de bouillon chaud. <o:p></o:p>
    Mijoter 10 minutes en mélangeant souvent. <o:p></o:p>
    Jeter le riz en pluie. <o:p></o:p>
    Mélanger jusqu'à ce que les grains soient transparents. <o:p></o:p>
    Cuire 18 minutes. <o:p></o:p>
    Au moment de servir incorporer le reste de beurre en petites noisettes et fromage râpé en battant vigoureusement. <o:p></o:p>
    Parsemer de persil haché.
    Cette recette peut aussi se réaliser avec de courge butternut ou du potimarron.
    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • Equilibre omega-3 / omega-6<o:p></o:p>
    Afin de conserver un bon rapport de consommation d’Omega 3 et d’Omega 6, il est conseillé d’ingérer chaque jour la quantité de 2 cuillères à soupe d’huile de colza, et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. A noter que consommer 2 cuillères à soupe d’huile de colza permet de couvrir 90% des apports journaliers recommandés en Omega-3 !<o:p></o:p>

    Curcuma + poivre, l’alliance incontournable<o:p></o:p>
    En associant le curcuma longa avec du poivre noir ou du gingembre, on accroit considérablement ses pouvoirs antioxydant et anti-inflammatoire. Ceux-ci seraient en effet multipliés par 1000. Une association à ajouter à ses habitudes alimentaires donc ! 
    Suggestion : ajoutez une pincée de curcuma dans vos vinaigrettes puis poivrez.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>


    Calcium végétal VS produits laitiers<o:p></o:p>
    En terme de densité nutritionnelle (apport de nutriments pour 100 calories) certains végétaux battent largement les produits laitiers au niveau du taux de calcium : les épinards ou les brocolis apportent environ 400 mg de calcium pour 100 calories, contre 190 pour le lait!<o:p></o:p>

    Boire ou manger il faut choisir !<o:p></o:p>
    Il est conseillé de ne pas boire durant les repas. En effet, l’eau absorbée dilue la nourriture, et empêche les sucs digestifs d’agir correctement. Par conséquent, il est préférable de boire entre les repas.<o:p></o:p>

    L’importance de manger à heures fixes<o:p></o:p>
    Il est très important de prendre ses repas à heures fixes. En effet, notre organisme est habitué à suivre un certain rythme alimentaire : il augmente les sécrétions salivaires à l’heure des repas. C’est donc le moment idéal pour l’assimilation des aliments !<o:p></o:p>

    Sucre et cocaïne, même combat ?<o:p></o:p>
    Les sucres peuvent parfois entrainer chez l’homme un phénomène de dépendance. Plusieurs études ont démontré que le sucre peut créer une dépendance aussi forte que la cocaïne ou l’héroïne, engendrant des symptômes de manque similaires à ceux rencontrés par les toxicomanes.<o:p></o:p>

    Chocolat et amertume<o:p></o:p>
    Les tanins, des antioxydants présents notamment dans le cacao, sont responsables de l’amertume du chocolat et de la sensation d’astringence en bouche. Ces composants antioxydants luttent contre les radicaux libres présents dans notre corps. Conclusion : plus le chocolat est amer, plus il contient d’antioxydants !<o:p></o:p>

    Comment apaiser le feu d’un piment ?<o:p></o:p>
    Pour apaiser le piquant d’un plat trop pimenté, il est inutile de boire de l’eau ! La capsaïcine présente dans le piment, responsable du goût piquant, n’est pas soluble dans l’eau mais dans les matières grasses. Avalez donc plutôt une gorgée de lait, une cuillère d’huile ou un morceau de fromage !<o:p></o:p>

    L’échelle de Scoville<o:p></o:p>
    Pour quantifier la force des piments, Scoville, un pharmacologue du XXème siècle, a inventé une échelle. L’échelle de Scoville part de 0 pour le poivron et va jusqu’à 16 000 000 pour la capsaïcine pure (composante du piment). Sur cette échelle, le piment d’Espelette affiche entre 1500 et 2500 et le piment de Cayenne entre 30 000 et 50 000. A noter que le piment le plus fort du monde est le piment Trinidad Scorpion Butch Taylor avec un niveau de 1 463 700 sur l’échelle de Scoville !<o:p></o:p>

    Donne moi ton numéro, je te dirais quel oeuf tu es<o:p></o:p>
    Sur chaque oeuf est inscrit un code qui indique les conditions de vie de la poule qui l'a pondu. Ce chiffre apparait après les lettres qui renseignent sur le pays d'origine (FR pour France). Il va de 1 à 3 et permet de savoir si la poule vit en cage (3), au sol ou en volière dans un bâtiment fermé (2), ou si elle vit en plein-air (1). 
    Pensez à vérifier au supermarché!



    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • Préparation : 20 minutes<o:p></o:p>
    Cuisson : 35 minutes<o:p></o:p>
    Temps  Total : 55 minutes<o:p></o:p>
    Recette pour 6 personnes<o:p></o:p>





    Ingrédients<o:p></o:p>
    ·       1 kg de pommes de terre rattes,<o:p></o:p>
    ·       250 grammes de beurre bien froid,<o:p></o:p>
    ·       25 cl de crème liquide,<o:p></o:p>
    ·       Gros sel<o:p></o:p>
    ·       Poivre blanc au moulin.<o:p></o:p>

    1.     Réalisation de la Purée de rattes<o:p></o:p>
    2.     Laver les pommes de terre sans les éplucher.<o:p></o:p>
    3.     Prendre une casserole remplie de deux litres d’eau froide additionnée d’une cuillerée à soupe de gros sel.<o:p></o:p>
    4.     Y faire cuire les pommes de terre à couvert pendant 25 minutes environ. <o:p></o:p>
    5.     Pour vérifier la cuisson, planter un couteau dans les pommes de terre.<o:p></o:p>
    6.     La lame doit ressortir facilement aisément. <o:p></o:p>
    7.     Couper le beurre en petits dés.<o:p></o:p>
    8.     Les  maintenir au réfrigérateur.<o:p></o:p>
    9.     Dès que les pommes de terre sont cuites, les égoutter. <o:p></o:p>
    10.   Les peler encore tièdes. <o:p></o:p>
    11.   Les passer au moulin à légumes équipé de la grille la plus fine, au-dessus d’une grande casserole.  Faire légèrement dessécher la purée en la remuant vigoureusement avec une spatule en bois en chauffant à feu moyen pendant 5 minutes environ.<o:p></o:p>
    12.   Pendant ce temps, passer une petite casserole sous l’eau, la vider sans l’essuyer. <o:p></o:p>
    13.   Puis y faire chauffer la crème.<o:p></o:p>
    14.   A feu doux, incorporer petit à petit aux pommes de terre le beurre très froid, bien dur, et coupé en morceaux, en remuant énergiquement la préparation afin de la rendre lisse et onctueuse.<o:p></o:p>
    15.   Toujours à feu doux, ajouter la crème tiédie, en petit filet, toujours en mélangeant énergiquement jusqu’à ce qu’il soit entièrement absorbé. <o:p></o:p>
    16.   Goûter, saler et poivrer.<o:p></o:p>
    17.   Pour rendre la purée encore plus fine et légère, vous pouvez la passer à travers un tamis à toile très fine.<o:p></o:p>
    18.   On peut remplacer les pommes de terre rattes par de la charlotte, d’autres rattes, mais respecter les proportions et utiliser l’huile de coude, rien que l’huile de coude.<o:p></o:p>


    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • <o:p></o:p>

    Ingrédients pour la recette de queue de bœuf : <o:p></o:p>
    Pour 4-5 personnes <o:p></o:p>
    1 queue de boeuf, <o:p></o:p>
    500 grammes de tomates pelées, <o:p></o:p>
    1 oignon jaune,       <o:p></o:p>
    3 gousses d’ail en chemise, <o:p></o:p>
    1 bouquet garni, <o:p></o:p>
    1 branche de céleri, <o:p></o:p>
    10 cl d’huile d’olive, <o:p></o:p>
    1 carotte.<o:p></o:p>
    1 cuillère à soupe de Gros sel, <o:p></o:p>
    2 pincées de poivre noir moulu, <o:p></o:p>

    Accompagnement: <o:p></o:p>
    3 carottes moyennes,<o:p></o:p>
    20 grammes de beurre, <o:p></o:p>
    10 feuilles de roquette.<o:p></o:p>
    Préparation :  25 minutes <o:p></o:p>
    Cuisson : 6 à 7 heures<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>

    Préparation: <o:p></o:p>
    Faire préchauffer le four à 120°. <o:p></o:p>
    Dorer la viande de chaque côté avec un filet d’huile d’olive dans une cocotte. <o:p></o:p>
    Réserver. <o:p></o:p>
    Dorer ensuite l’oignon coupé grossièrement. Remettre la viande, le reste de la garniture aromatique comprenant carotte et céleri coupés grossièrement, le bouquet garni, les tomates et versez l’eau à niveau.<o:p></o:p>
    Cuisson : <o:p></o:p>
    La viande doit cuire à petits bouillons pendant 5 à 6 heures. <o:p></o:p>
    Il faut surveiller et reverser de temps à autre de l’eau, pour remettre à niveau et couvrir donc entièrement la viande.<o:p></o:p>


    <o:p></o:p>

    Avant de servir :   <o:p></o:p>
    Détacher entièrement la viande des os en éliminant les parties gélatineuses. <o:p></o:p>
    Remettre la viande détachée dans la cocotte, avec un fond de sauce et maintenir au chaud. <o:p></o:p>
    Filtrer le jus. <o:p></o:p>
    Prendre la quantité désirée.<o:p></o:p>
    Laisser réduire.<o:p></o:p>
    On peut épaissir la sauce avec 1 cuillère à soupe de maïzena. <o:p></o:p>
    Eplucher les carottes.<o:p></o:p>
    Les faire revenir dans un peu de beurre. <o:p></o:p>
    Mouiller avec un peu de bouillon de cuisson. Laisser cuire à couvert une dizaine de minutes. Les carottes doivent rester légèrement croquantes.<o:p></o:p>


    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique